Création et description de personnages de roman #2

Description de personnages de roman

Pour décrire ses personnages, par où commencer ?

1/ Regardez autour de vous, l’inspiration est à chaque coin de rue !

Que ce soit dans les livres, dans les films, dans la rue, au supermarché, toutes les personnes que vous croisez peuvent être source d’inspiration (à commencer par votre famille, et surtout votre famille 😁). Observez, analysez, écoutez les conversations autour de vous, que ce soit dans votre entourage proche ou à l’extérieur. Vous pourrez y puiser des traits de caractères, un physique, une manie… Ce n’est pas parce que votre personnage est fictif que vous devez rester dans votre bulle. Prenez mentalement en photo ce qui vous interpelle et notez-le dans un carnet, votre téléphone, peu importe, mais notez-le. Il s’agit de ne pas oublier. Par exemple la façon dont une personne emballe ses courses, ferme la portière de sa voiture, s’habille, mange, etc…

2/ la description physique

Dans un roman, la description n’est pas toujours décrite de façon explicite, mais par touche, au détour d’un paragraphe. Est-elle obligatoire ? Pas forcément. Il s’agit d’un choix d’écriture. Écoutez des interviews d’auteurs; chacun a son approche. D’ailleurs sont souvent décrits les personnages principaux, les secondaires et certains personnages dès lors que leur physique a un enjeu dans le texte.

L’idéal est d’avoir quand même une idée du physique du héros sans entrer dans le détail du détail sauf si cela est indispensable au roman et à l’intrigue.

Vos personnages peuvent être petits, beaux, laids, grands avec ou sans tablettes, quelconques, minces, trapus, blonds, roux, bruns, etc… Certains personnages, comme Cyrano de Bergerac ont un long nez, Geoffrey de Peyrac une cicatrice, d’autres un bec de lièvre, et d’autre encore, comme Gervaise dans l’assommoir, boitent… Observez cela dans vos lectures. Il existe même aujourd’hui des applications pour créer des portraits robots si vous souhaitez vous faire une idée concrète. Cela peut être un bon support.

Au-delà du physique détaillé, il s’agit pour le lecteur d’avoir une idée générale du personnage, son allure. Cela peut également passer par ses tenues vestimentaires (costard, bermuda) ou par le style de langage employé. Ainsi le lecteur pourra se faire une idée du personnage (vulgaire, lyrique, concis, etc.)

Mise en garde : ne tardez pas trop si vous souhaitez faire une description du personnage. En effet, si votre lecteur commence à imaginer le personnage d’une façon et qu’au milieu du livre il est décrit autrement, cela risque d’être gênant pour lui. Vous pouvez choisir volontairement de ne pas trop le décrire physiquement pour que justement le lecteur se fasse sa propre idée du personnage en fonction du caractère.  La règle générale veut qu’on décrire le personnage dès qu’il intègre l’histoire.

Si vos personnages ont un physique, ils ont également un profil psychologique.

3/ la description psychologique

Vos personnages sont le sel, le piment, le pivot, de votre histoire. Ils sont donc dans l’humain, avec un passé, une histoire et un caractère forgé au fil du vécu, un peu comme nous en somme. On en revient aux fameuses fiches, avec l’histoire affective notamment du personnage. On le sait, la nature humaine est d’une simplicité complexe !

Pour donner des indications sur le personnage, on peut se poser les questions suivantes :

Où est-il né ? :  quel pays, quelle région ? un pays en guerre, une région en souffrance, ville, village ? Ce qu’il aime, ce qu’il déteste : musique, lecture, dessin, sport, jardinage ? Ses engagements ? : politiques, écologiques, banditisme, etc. Des travers ? : alcool, drogue, violence etc. ? Quel degré de folie ? Des phobies? Sa morale, se connait-il lui-même? Ses expressions favorites ? Son état d’esprit ? Autant de questions à explorer.

Toutes ces questions pourront vous permettre d’affiner le caractère de votre personnage sans tomber dans le stéréotype qui agace souvent le lecteur, sinon le lasse rapidement. Il arrive souvent que le personnage s’affine au fil de l’écriture. Vous pouvez profiter de vos personnages et de leur profil psychologique pour faire passer des idées.

Il existe un jeu qui est de faire une interview virtuelle de vos personnages par un tiers pour voir si vous avez bien étudié son profil et son histoire. Cela est d’ailleurs utile pour plus tard, une fois édité pour échanger avec vos lecteurs. Cet exercice a une double qualité : la créativité qui amène à affiner vos personnages car il y a parfois des questions auxquelles vous n’auriez pas pensé !

Enfin, ce n’est pas parce que vous aurez travaillé en détail le profil psychologique de votre personnage que vous devez tout dire dans votre roman. Votre personnage peut avoir aussi sa part de secret. Un peu d’intimité que diable !

Petite astuce : on peut décrire certains personnages de façon indirecte à travers les sentiments qu’ils suscitent chez un autre ou plusieurs personnages. Cela peut être la peur, la sympathie, l’admiration etc. On le voit dans certains romans mais aussi dans les films. On se fait une idée d’un personnage non vu à la façon dont les autres en parlent.

Faire disparaitre ou mourir un personnage.

Parfois dans l’histoire il arrive qu’on ne trouve plus de place à un personnage ou que sa mort s’impose pour faire avancer le roman. La mort peut être symbolique ou physique. Il convient alors de faire disparaitre le personnage soit en le faisant mourir soit en le faisant partir. Pas toujours facile de se séparer de ses personnages mais cela doit être au service de l’histoire et donc de vos lecteurs.

Je vous souhaite une bonne étude de vos personnages !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :