Je rêve d’écrire un livre, mais… #2

FAIRE FACE AU MANQUE D’INSPIRATION OU AU SYNDROME DE LA PAGE BLANCHE

Syndrome de la page blanche, manque d’inspiration et enthousiasme en berne ? Pas de panique, ça peut arriver à tout le monde. N’oubliez pas qu’il y a de l’humain dans l’écrivain et donc de l’émotion! Si, si! Vous n’arrivez pas à trouver LE SUJET qui vous donne l’impulsion pour écrire?

Laissez-vous du temps (pas 10 ans non plus). Ne cherchez pas à forcer dame inspiration au risque d’accentuer le blocage où le thème jamais abordé en écriture pour être original à tout prix. Laissez les mots venir à vous. Écrire c’est se connecter à son être intérieur. C’est ouvrir la porte du cœur à l’âme pour libérer les mots. « Oui, mais comment donc alors, ma bonne dame, hein? me direz-vous ! « 

Selon votre état d’esprit, plusieurs pistes s’offrent à vous :

Les ateliers d’écriture : en effet, si l’atelier d’écriture peut vous paraitre contraignant et limitant parce qu’il impose un thème, il peut s’avérer plus enrichissant qu’il n’y parait. Pourquoi ? Parce qu’il vous conduit sur le chemin de l’écriture, vous pousse dans vos retranchements parfois, mais surtout, il vous donne un défi tout en vous permettant d’avoir un échange et un retour stimulant avec les autres participants et cet échange est essentiel. Le fait de faire un atelier d’écriture permet d’activer le process de créativité, d’où jaillit souvent des sujets de roman à explorer en vous faisant travailler soit la description, l’action et tout plein d’autres sujets ! Cela vous confronte également à la gestion de vos émotions.

Par exemple, lors d’un atelier une personne s’est exprimée : « parfois l’émotion est telle, on a tellement de chose à dire, que ça bloque. Un peu comme si on voulait chercher à faire passer une masse de mots dans un trou de serrure ». En effet, le facteur émotion joue un rôle essentiel. Un ou plusieurs ateliers peut relancer la machine à rêve et la machine à écrire.

L’observation : regardez autour de vous, observer le monde, dans son ensemble. Observez le quotidien. Chaque jour est une merveilleuse occasion de découvrir un sujet de roman, de récit. Un sujet peut partir d’une phrase entendue, d’une situation comique, d’un regard croisé. Installez-vous dans un café, à une terrasse, dans un parc, positionnez-vous en observateur et prenez un petit calpin… Mais n’oubliez pas le stylo ce serait dommage!

L’introspection : Quel est votre rapport à l’écriture ? L’introspection est le réservoir de l’écrivain. Plongez en vous, parlez avec vous-même et posez-vous des questions auxquelles vous tâcherez de répondre. Faites comme si vous étiez un de vos personnages ( rappelez-vous cependant que vous n’êtes pas vos personnages), faites comme si vous étiez une tierce personne qui vous poserait des questions (jeu de l’interview où vous faites les questions et les réponses). D’ailleurs, vous-même quelles questions poseriez-vous à un écrivain en recherche de sujet ou d’inspiration ? Si vous n’y arrivez pas seul, demandez à un ami de vous poser des questions. Ce qui est important, c’est de vous connecter à vos besoins. Prenez le temps d’entendre et d’écouter vos attentes, vos besoins, vos envies. Comment vous sentez-vous quand vous écrivez ? Que souhaitez-vous transmettre dans vos écrits?

L’hypnose : certains écrivains ont écrit via la pratique de l’hypnose comme Bernard Werber par exemple pour son livre « La boîte de Pandore ». Vous pouvez lire des articles fort intéressants sur le sujet via les moteurs de recherche à votre disposition. Je souhaite explorer ce sujet à l’occasion.

La routine :  si la routine sans objectif est contre-productive voire néfaste selon les tempéraments, et même si je me répète, j’insiste sur le fait que la routine d’écriture est importante, même cinq à dix minutes par jour, peu importe le sujet, le lieu. L’essentiel étant de pratiquer. Ces fragments d’écriture peuvent tout à fait être intégrés dans un roman ou un recueil par la suite. Instaurer une routine ne signifie pas fermer la porte aux imprévus qui peuvent s’avérer riche en inspiration. Il convient de trouver votre juste équilibre.

L’accompagnement type coaching : une ou plusieurs séances d’accompagnement, d’échange avec un coach, peut vous permettre de progresser dans votre projet et vous donner l’impulsion qui vous manquait.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :