Aller au contenu
Accueil » Rencontre avec Nicolas-Raphaël Fouques

Rencontre avec Nicolas-Raphaël Fouques

Live instagram > Nicolas-Raphaël Fouques > Editions d’Avallon

Auteur de Le crâne de Malpasset, Une vieille affaire, du Cycle de Kaphtor et de Même les salauds peuvent aimer »

Nicolas-Raphaël Fouque est né à Lille en 1978. Après un parcours universitaire polyvalent – Sciences Po, École des Hautes Études en Santé Publique, Sorbonne, HEC, IAE – il exerce durant une quinzaine d’années en tant que directeur d’hôpital et directeur général adjoint des services d’une collectivité locale. Il est à présent magistrat financier et enseigne à l’Université de Montpellier. Spécialiste d’économie et de finances publiques, il a rédigé de nombreux articles sur les établissements de santé. C’est dans cette même thématique qu’il a écrit en 2013 son premier roman, Le crâne de Malpasset, un polar / thriller saisissant sur les coulisses obscures des administrations de santé avec une suite en 2014 sous le titre Une vieille affaire.

Après avoir écrit des romans policiers, il s’est intéressé, avec son roman, Kaphtor, au secret d’un peuple dont les origines remontent à La Genèse et aux Livres des chroniques.

KAPHTOR et les héritiers de Kaphtor

En 1500 avant l’ère chrétienne, à l’époque où l’histoire préhellénique ne se dissocie pas encore des légendes, un raz-de-marée détruit la fière cité de Kaphtor, située sur une île méditerranéenne. Les rescapés se trouvent alors à la merci des habitants des cités achéennes de Mycènes et de Tirynthe, leurs ennemis de toujours.

Pour sauver ce qui reste de son peuple, le vieux roi de Kaphtor, Alcimeron, décide de s’engager dans un voyage insensé. Il charge son fils de dix-neuf ans, Amos, de guider les survivants à travers mers et océans jusqu’à une île où, Kaphtor avait établi une colonie : l’île de Tyché.

 

Atteindront-ils le terme de ce voyage, malgré la fragilité de leurs embarcations, les tempêtes, la disette, et les difficultés à s’orienter sur le vaste océan ? S’ils y parviennent, comment les habitants de Tyché les accueilleront-ils ? Et qui sont ces navires puissants qui, dans l’ombre, à leur insu, les suivent ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.